Expériences inédites
3

Le Vietnam, terre des Hmongs, une ethnie au sourire enchanteur

Au nord du Vietnam, on peut admirer de verdoyants sommets, surplomber les coteaux arborés et les rizières en terrasse : une véritable invitation à la découverte. Sans attendre, on s’aventure sur les routes de montagne pour atteindre les hauteurs ! On se perd alors dans la contemplation de ces étendues vertes se déroulant à perte de vue, quand soudain, une ombre colorée nous sort de notre rêverie. Etonné, on aperçoit alors un groupe de femmes souriantes qui semblent dessinées sur la toile de ce paysage unique. Elles nous adressent des signes bienveillants et tout chez elles, de leur tenue traditionnelle à leur couvre-chef chatoyant, en passant par cette bonté apparente, nous semble soudain débarquer de temps anciens. Envahi par la curiosité, on découvre ces femmes et leur communauté, celle des Hmongs, une ethnie comme tant d’autres au Vietnam, ou presque…

Famille Hmong - Vietnam

La communauté Hmong 

En s’approchant du village, on ne distingue au premier abord que quelques pittoresques toits de chaumes dans la végétation. Des enfants courent et crient çà et là, leurs rires résonnent dans l’écho de la montagne et l’on se surprend à sourire de tant d’insouciance. Emerveillé, on ferme les yeux, persuadé soudain, d’avoir traversé les âges. Les femmes aperçues plus tôt arrivent tranquillement vers nous, elles nous prennent alors par la main, nous invitant ainsi à partager avec elles un moment de leur vie.

En passant devant leurs habitations sommaires, des hommes sortent intrigés et se joignent à notre cortège. Intéressés, ils entament alors la conversation avec quelques mots d’un anglais approximatif. On échange grâce à des gestes incertains mais la magie opère et l’on se comprend ! De cet instant privilégié, naît un souvenir inoubliable.

La vie quotidienne de l’ethnie Hmong 

Avec enthousiasme, ils nous parlent de leur communauté, disséminée dans les sommets, divisée en petits groupes ethniques et différenciée par la couleur de leurs vêtements traditionnels : Hmong blanc, Hmong rouge ou encore Hmong vert. Au vu de leurs tuniques noires et du tissu multicolore qui entoure les cheveux de nos hôtes, on devine qu’ils sont Hmongs noirs. Dans cette délicate nature, on devient tout à coup volubile : on a soif de partage ! Les conversations se font et se défont avec tendresse. On aborde alors le thème de la famille et sa place prépondérante dans la société Hmong. Souriants, ils nous apprennent que les mariages ne se consomment qu’entre Hmong et que le but de la vie est de rendre sa famille fière et heureuse.

Hmongs dans les rizières - Vietnam

Après tant de confessions, on se demande comment ces montagnards réussissent à vivre en autarcie, et comme pour nous répondre, ils nous emmènent devant les rizières qu’ils cultivent. On observe alors silencieux ce camaïeu de vert et d’ocre, qui s’offre à nous.

Pour quelques instants, on a voyagé hors du temps, au cœur d’une exquise chimère, mais il faut bientôt repartir.

La communauté Dao 

En descendant la montagne, on aperçoit d’autres femmes, coiffées d’un large tissu rouge cette fois. On reconnaît alors les voisins Dao, originaires de Chine. Occupées à entretenir les terres, elles ne nous remarquent pas observer leur pratique si particulière de la riziculture sur brulis : un spectacle étonnant.

On ne peut s’empêcher de rêver aux multiples minorités dissimulées dans les hauteurs du nord de ce pays, l’une des nombreuses facettes de ce pays si étonnant.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Vous aimerez aussi :